lundi 23 octobre 2017

Un des plus célébres moines tibétains est un scientifique français

Matthieu Ricard est un docteur en génétique cellulaire ayant réalisé sa thèse à l'Institut Pasteur sous la direction du professeur François Jacob, prix Nobel de médecine. 

Il est également depuis 1979 un célèbre moine bouddhiste tibétain, qui vit au monastère de Shechen au Népal. 
Il a écrit différents livres sur le lien entre bouddhisme et science.

Il consacre l’intégralité de ses droits d’auteurs à cent trente projets humanitaires menés à bien au Tibet, au Népal et en Inde (cliniques, écoles, orphelinats, centre pour personnes âgées, ponts).


Il photographie depuis quarante ans les maîtres spirituels, la vie dans les monastères, l'art et les paysages du Bhoutan, du Tibet et du Népal et est l’auteur de plusieurs livres de photographies.

Depuis 2000, il fait partie du Mind and Life Institute, qui facilite les rencontres entre la science et le bouddhisme, et il participe activement à des travaux de recherche qui étudient l'influence de l'entraînement de l'esprit à long terme sur le cerveau .

Il est décoré de l'ordre de la Légion d'honneur.

Source:secouchermonsbete.fr, fr.wikipedia.org

Lisez le texte et répondez aux questions:

1) Est-ce que Matthieu Ricard est un scientifique ou un religieux?

2) Qu'est-ce qu'il fait avec la partie de ses droits d'auteurs qu'il garde pour lui?
3) Qu'est-ce qu'il n'est pas: écrivain, photographe, curé, chercheur, philosophe?
4) Croyez-vous que l'esprit peut influencer le cerveau ou c'est peut-être à l'envers?
5) Qu'est-ce que la Légion d'honneur?

lundi 16 octobre 2017

L'euthanasie active, un sujet de débat

Anne Bert, qui souffre d'une maladie dégénérative incurable, défend dans un récit intime la liberté de "choisir sa fin de vie" face à l'interdiction de l'euthanasie en France, quelques jours avant sa mort programmée dans un hôpital belge.

L'écrivaine de 59 ans, qui avait déjà interpellé les candidats à la présidentielle en janvier, tente une dernière fois de faire évoluer les mentalités avec son livre "Le tout dernier été", blâmant les "conservateurs qui affirment que la vie doit être vécue jusqu'au bout de l'enfer".

Aucun traitement curatif n'existe pour son affection, diagnostiquée en octobre 2015.
La loi française autorise depuis 2016 la "sédation profonde et continue" jusqu'au décès, une administration de substances anti-douleur qui s'apparente à un droit à être endormi sans être réveillé.
Mais elle s'applique uniquement aux malades déjà en phase terminale et n'autorise pas l'euthanasie active, c'est-à-dire l'administration d'un produit provoquant directement la mort.
Anne Bert a choisi de mourir en Belgique où l'euthanasie active est autorisée depuis 2002 pour les patients souffrant d'un mal incurable et qui ont formulé leur demande "de manière volontaire, réfléchie et répétée". 
Elle regrette toutefois cet exil, comme celui d'autres malades français, qui se rendent en Belgique ou en Suisse, forcés à "partir à un moment de notre vie où on est forcément vulnérable émotionnellement".
Source: linternaute.com (septiembre 2017)

Questions:

  1. Quel est le sujet de l'article?
  2. Quelles sont les deux positions s'opposant dans le débat?
  3. Quelle a été la décision prise par Anne Bert?
  4. Qu'en pensez-vous?
  5. Êtes-vous pour ou contre l'euthanasie active? Raisonnez votre réponse.

lundi 2 octobre 2017

Leur ou leurs?

Voici l'une des fautes les plus fréquentes. Il faut écrire leur ou leurs?

Leur: pronom complément d'objet indirect (le pluriel de lui)
Leurs: adjectif possessif (le pluriel de leur)

Ce n'est qu'une faute à l'écrit , c'est vrai (à l'oral les deux formes ont la même prononciation) mais c'est une faute grammaticale que vous devez éviter.

Cliquez sur l'image pour faire un exercice

vendredi 29 septembre 2017

Les mots de la publicité

Cliquez sur les images pour faire deux jeux . Si vous ne trouvez pas le mot cliquez sur Valider quand même. 

mercredi 27 septembre 2017

Le plus-que-parfait

Cliquez sur l'image pour commencer. Si vous réussissez une série cliquez sur la prochaine. Il y en a plusieurs. À vous d'arrêter quand vous voulez. N'oubliez pas de faire attention aux accords!

lundi 25 septembre 2017

Le burn out

Le burn out, ou syndrome d'épuisement professionnel n'est pas défini médicalement mais il recouvre des situations de souffrance psychique bien réelles, mal évaluées et prises en charge en France, selon des spécialistes.
Or, comment reconnaître en maladie professionnelle quelque chose qui n'est pas reconnu comme maladie?

Les psychiatres évoquent de nombreux patients "en dépression par épuisement occasionné par le travail" qui viennent les consulter à l'hôpital et ils déplorent  "le retard" de la France en matière de prévention et de prise en charge, comparé aux pays d'Europe du Nord, la Suède et le Danemark notamment.
Si le mot burn out est passé dans le langage courant, on ignore cependant le nombre précis de travailleurs touchés, mais on estime qu'ils sont des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers de personnes.
Son coût économique et social est "astronomique" pour la collectivité. Certains spécialistes suggèrent  de "faire payer aux entreprises les dégâts qu'elles occasionnent sur la santé de leurs salariés".
Source:linternaute.com

Lisez le texte et répondez aux questions:
  1. Qu'est-ce que le burn out?
  2. Est-ce qu'il est reconnu comme une maladie?
  3. Regardez l'image et citez cinq symptômes/conséquences du burn out.
  4. Est-ce que la France a des mesures pour la prévention et le traitement du burn out? Et dans votre pays?
  5. Croyez-vous que les mesures proposées par les psychiatres feraient diminuer le nombre des employeurs touchés par le burn out?. Pourquoi?